Lycée Albert Camus à Nimes - 30

nom de la réalisation:

Extension et Réhabilitation du lycée Albert Camus

 

architecte mandataire:

HELLIN SEBBAG ARCHITECTES ASSOCIES

 

adresse:

51 avenue Georges Pompidou - NIMES (30) 

 

maître d'ouvrage:

REGION LANGUEDOC ROUSSILLON 

 

programme:

-construction d’un bâtiment (STL) destiné à la filière « Sciences et Technique de Laboratoire » (biochimie et biologie)-requalification de l’entrée de l’établissement-mise aux normes d’accessibilité handicapés et aux normes de sécurité incendiede l’établissement-création d’une cafeteria en surélévation d’un bâtiment existant (A)-création de la vie scolaire en extension d’un bâtiment exsitant (B)-réhabilitations des divers bâtiments (resaturation, enseignement scientifique,etc…)

 

surface:

Neuf : 1 548 m² utiles

Réhabilitation : 4 548 m² utiles

Mise en sécurité et accessibilité: 13 500 m² utiles

 

calendrier:

Concours : Avril 2007

Livraison : Bâtiment neuf STL en octobre 2011

Bâtiments réhabilités en mars 2012

Mise en sécurité en janvier 2013

 

coût total des travaux:

Coût des travaux : 10,9 M€ HT

Neuf: 3,5 M€ HT

Réhabilitation et mise en sécurité : 7,4 M€ HT

 

photographe:

Benoît WEHRLE et Alexis LAUTIER

 

 

 

note architecturale : 

 

Le lycée général et technologique  Albert Camus a été construit dans les années 1960.

Implanté sur un terrain très pentu, il est composé d’un bâtiment en alignement sur l’avenue Georges Pompidou, le bâtiment A, et d’un bâtiment principal  d’enseignement long de 170 m  perpendiculaire à la pente, le bâtiment B. Deux autres bâtiments plus courts, disposés en peigne (bâtiments C et F), un gymnase (bâtiment D et E) ainsi qu’une salle de conférence récemment construite en retrait de l’alignement de l’avenue (bâtiment G) complètent ce vaste site scolaire.

 

Sur ce terrain déjà très encombré, outre la mise aux normes de sécurité incendie et d’accessibilité, le programme du concours fixait deux objectifs :

-la construction d’un bâtiment  de 1785 m2 SHON destiné à la nouvelle filière scientifique STL (Sciences et Technologies de Laboratoires)

-la requalification de l’entrée et de la façade sur rue de l’établissement.

 

En choisissant de construire le nouveau bâtiment dans l’exigüe « dent creuse » existant sur l’avenue Georges Pompidou au droit de la salle de conférence,  nous avons réussi à conjuguer ces deux objectifs en une seule intervention.

 

Le nouveau bâtiment qui se  faufile ainsi entres les existants est construit sur pilotis et accueille  un vaste parvis couvert, un porche d’entrée en double hauteur  qui  plus loin se transforme en préau face à la cour.

 

Ce porche est un véritable lieu de vie  sur lequel  s’ouvrent plusieurs fonctions majeures  de l’établissement :

-la salle de conférence existante dont il constitue  désormais le prolongement extérieur.

-le nouveau hall d’entrée vitré  dont la forme courbe  glisse sous les pilotis pour accompagner le flux des entrants jusque dans la cour.

-le restaurant au premier étage qui, grâce aux larges baies vitrées créées, a une vue  plongeante sur ce lieu de passage.

               

Volontairement théâtralisé, le porche requalifie  intégralement l’entrée de l’établissement.

 

Mais cette requalification ne s’arrête pas à l’entrée : au dessus des pilotis,  deux niveaux de laboratoires  à la façade entièrement vitrée affichent  leur modernité pour que le nouveau bâtiment devienne une véritable vitrine de la technologie que la Région Languedoc Roussillon offre aux élèves du lycée Albert Camus.

 

Par ailleurs , en ce qui concerne les bâtiments réhabilités à l’intérieur du site,  nous avons choisi d’aller plus loin qu’une simple mise au normes  et de transformer les contraintes  techniques en véritable moteur du projet pour requalifier l’ensemble de l’établissement .

 

Ainsi, pour résoudre le problème d’accessibilité des handicapés,  avons nous mis en place un parcours ouvert à tous et lisible en façade grâce à l’adjonction de coursives et d’ascenseurs qui, par leurs matériaux (métal et verre) et leur couleur (rouge), participent à la signalétique de l’établissement, transforment et scandent la façade de l’interminable « barre » qui traverse l’ensemble du site. Il faut dire que l’architecture des  années 60 se prête bien à ces stratifications, à cette manière de sculpter l’espace depuis l’intérieur de l’ilot…

 

Deux éléments programmatiques particuliers viennent également compléter notre intervention :

-au RDC sur  cour, un petit corps de bâtiment  central entièrement vitré dédié à « la vie scolaire »

- au R+2 coté cour, en surélévation du bâtiment A restructuré,  une cafeteria avec une large terrasse couverte

 

Par ailleurs, la façade Sud du bâtiment existant a été équipées de brise-soleil  en aluminium et  le revêtement  de sol de la cour a été entièrement refait  tendis que  le petit espace vert central préservé et requalifié accueille désormais  des bancs  au design contemporain très prisés des élèves.

 

Alors que les adjonctions ne représentent que 18% du bâti total, nous avons réussi à changer complètement l’image  de l’établissement grâce,  à notre choix d’implantation du bâtiment STL et aussi,  grâce au fil conducteur rouge, décliné dans plusieurs formes et matériaux :

- fanions  lumineux  en verre fixés sur le mur rideau de la façade d’entrée pour signaler le bâtiment depuis l’avenue

- lasure pour les poteaux du porche qui accompagnent le cheminement depuis la rue  jusqu’à la cour

- caillebotis métallique  pour le plafond suspendu en sous-face du préau et de la cafétéria

- garde corps de l’escalier sur cour

- bardage « Trespa»  du nouvel ascenseur

- verrière translucide  protégeant les coursives

- sols  en linoleum des circulations

 

C’est ainsi que le  lycée Albert Camus, ayant retrouvé sa fierté, son effectif ne cesse désormais d’augmenter alors qu’il était en chute libre.