Résidence personnes âgées (30 logements) à Matha - 17

 

nom de la réalisation:

Résidence pour personnes âgées

 

architecte mandataire:

HELLIN SEBBAG ARCHITECTES ASSOCIES

 

adresse:

Matha - 17

 

maître d'ouvrage:

OPHLM de Charente-Maritime

 

programme:

Résidence pour personnes âgées 

30 logements

surface:

2 000 m² SHON

 

calendrier:

Livré en 1988

 

coût total des travaux:

1,02 M€ H.T.

 

photographe : 

J-M. Monthiers

 

 

note architecturale:

 

La résidence se situe dans un petit bourg charentais à forte personnalité régio- nale,non loin d’une église romane classée Monument Historique.Il s’agissait pour nous d’allier le respect de la typologie locale à une conception résolument moderne du projet.

L’analyse des maisons charentaises montre un ordonnancement de la façade par des corniches et bandeaux horizontaux qui marquent un rez-de-chaussée très haut sous plafond , surplombé d’un étage plus bas , puis d’un comble très réduit . L’ensemble est coiffé d’une toiture en tuile canal à très faible pente marquée par une gênoise en saillie.

 

De ces caractéristiques nous avons gardé l”’essence” : les façades reprennent le gabarit et les proportions traditionnelles définies ci-dessus , ainsi que le rythme vertical des fenêtres mais dans un langage et des matériaux contempo- rains (corniches en béton brut préfabriquées, menuiseries aluminium, toiture en tuiles mais avec une pente inversée,...)

Le projet doit cependant sa modernité surtout à la liberté de son plan , mar- qué par la transparence des pilotis et la disposition des corps de bâtiment en éventail autour d’un patio. 

 

Deux types de logement sont proposés :

  • 15 logements de type urbain et collectif à l’étage

  • 15 logements de type plus “rural” avec jardinets privatifs à RDC , reliés aux espaces communs par une galerie close.

 

Le sas d’entrée est situé sous les pilotis qui forment porche et jouent le rôle de filtre entre l’espace urbain et la résidence.

De forme cylindrique et en double hauteur, le hall est le lieu le plus public de la résidence, la rotule du projet, le lieu des distributions; c’est aussi le “grand salon“ ouvert sur le village, où l’on reçoit les visiteurs .

L’ensemble des services collectifs se développe à partir du hall en un enchainement d’espaces de plus en plus privés (salle à manger, sallon TV, salon de coiffure, etc...),qui s’ouvrent largement sur un patio planté, calme et protègé.

publications :

 

Le Moniteur, Décembre 1989: "une année d'architecture 1989”

 

Le Moniteur Architecture AMC, Juin 1989 n°2, fin de chantier, Résidence pour personnes âgées de Matha